LJ Scope - Le service d'information online de l'agence LJ

Autres actu

  • Biogen accélère son engagement en neurologie

    Consulter
  • TopCom 2017 : LJ Communication et LJ Corporate remportent chacun l’or !

    Consulter
  • Le foie, reflet de la santé des individus : Nouvelles pathologies en hépatologie

    Consulter
Accéder à plus d'actualités

Fondation ARC : Lancement de la campagne « On gagne 1 heure »

Dans la nuit du 29 octobre au dimanche 30, chacun va gagner une heure. Et si cette petite heure qui fait râler autant qu’elle réjouit mettait, pour la première fois, cette année, tout le monde d’accord ? Et si cette heure devenait une heure de gagnée dans la course contre le cancer ? C'est l'initiative originale que propose la fondation ARC au travers d’une campagne de sensibilisation et d’incitation au don intitulée « On gagne une heure ». Cette campagne déjà dévoilée, avec un premier temps de teasing sur les réseaux sociaux, révèle à partir du 21 octobre le développement de l’opération de levée de fonds.

 

A partir du 24 octobre, la Fondation ARC diffuse un spot de sensibilisation et d'appel au don inédit à la télévision et au cinéma conclu par : "Guérir de 2 cancers sur 3, nous on y croit " Pour appuyer cette collecte de fond, le spot illustre un homme courant. Au début, il n’a pas de cheveux et tout au long de sa course, ses cheveux repoussent. A la fin du spot, il contemple la mer, plus fort, nourri d’espoir : une image forte témoignant du temps du malade … et de celui de la Recherche pour guérir.

Ce spot est aussi diffusé sur www.monheurecontrelecancer.com

 

 

Et si le temps, c’était vraiment de l’argent ? Et si l’argent, c’était aussi du temps ?

Interpeller le public sur le nécessaire soutien à la Recherche contre le cancer à la faveur du passage à l’heure d’hiver, une initiative étonnante ? Pas quand on pense que prendre le temps de faire le point sur l’avancée de la recherche et ses nouveaux besoins, c’est comprendre combien donner de l’argent pour la soutenir a du sens : c’est la recherche qui gagne du temps sur la maladie,  c’est elle qui se bat pour permettre à tous de profiter de la vie le plus longtemps possible avec la meilleure santé possible. Cette campagne est l’occasion de transformer le temps en argent au service de la recherche, et donc des malades.

Donner à la Fondation ARC, c’est soutenir et stimuler la recherche autour de 4 objectifs prioritaires et des projets concrets qui bénéficient aux malades :

 

Accroître la précision et l’efficacité des nouvelles molécules

La Fondation ARC est partenaire de l’INCa pour le développement d’essais cliniques de phase précoce mis en place dans les 16 centres labellisés INCa de phase précoce (CLIP2).  Dans ce cadre, l’essai promu par le Docteur Philippe Cassier (Centre Léon Bérard, Lyon) évalue l’efficacité de la combinaison d’une immunothérapie et d’une thérapie ciblée chez des patients atteints d’un cancer du  pancréas ou du côlon. Financement Fondation ARC : 438 104 euros

 

Multiplier les essais cliniques et tester de nouvelles combinaisons thérapeutiques

L’essai WINTHER est un essai révolutionnaire réalisé dans le cadre du consortium international WIN. Il explore les anomalies de l’ADN et de l’ARN, compare les analyses du tissu sain et du tissu tumoral et s’appuie sur un algorithme pour établir un score d’efficacité prédictif pour les thérapies anticancéreuses existantes (standards ou ciblées), pour un patient donné. Les premiers résultats seront publiés à la fin de l’année 2016. Financement Fondation ARC : 2 millions d’euros

 

Accélérer la recherche clinique sur les cancers de l’enfant

L’essai MAPPYACT conduit dans le cadre du programme de l’ITCC (Innovative Therapies for Children with Cancer) et coordonné par le Dr Birgit Geoerger (Gustave Roussy) vise la caractérisation précise des tumeurs de l’enfant, avec l’espoir de mieux soigner, avec moins de séquelles, les enfants atteints de cancers. Financement Fondation ARC à hauteur de 1,6 millions d’euros

 

Identifier les mécanismes de résistance aux traitements

La Fondation ARC, partenaire du réseau européen TRANSCAN, soutient l’équipe française du Docteur Gudrun Schleiermacher (Institut Curie, Paris) qui participe au projet développé sur les neuroblastomes, des tumeurs parmi les plus fréquentes chez l’enfant. Cet essai vise à comprendre les résistances aux traitements afin de mieux les combattre. Il combine biopsie et analyse sanguine pour mieux décrypter les mécanismes moléculaires expliquant  la complexité de ces tumeurs, développer de nouveaux outils diagnostiques et pronostiques et contribuer à la mise en place de futurs essais cliniques de médecine personnalisée. Financement Fondation ARC : 248 000 euros

 

… et c’est croire en la capacité des chercheurs à vaincre la maladie …

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Accès espace médias

Email :
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?   Devenir membre
RECEVOIR NOS INFORMATIONS

Partager cet article

Votre identité
Votre email
Email du destinataire
Veuillez remplir tous les champs.

Inscription pour les informations

Je souhaite recevoir les actualités de la part de LJ Scope.
Remplissez les champs ci-dessous puis validez. Vous recevrez un email pour confirmer votre inscription.

Civilité :
Votre nom :
Votre prénom :
Votre adresse mail :
Veuillez remplir tous les champs.