LJ Scope - Le service d'information online de l'agence LJ

Pourquoi LJ Scope ?

LJ Scope est le service d’information online de l’agence LJ Com. Dans un contexte de santé complexe et chahuté, il était important pour nous de créer une plate-forme web d’information et d’entraide qui s’appuie sur nos 15 ans d’expérience.
Journalistes et blogueurs, patients et professionnels de santé, experts et grand public… Chacun peut venir ici chercher l’information qui l’intéresse et la partager.

Autres actu

  • Somniloquie, twitches, apnées,… le Congrès du Sommeil pendant 2 jours à Lille

    Consulter
  • L’observance en France : plus de 9 milliards d’euros d’économies potentielles en un an sur 6 pathologies chroniques !

    Consulter
  • Kidimiam, un nouveau site d’aide à la nutrition des tout-petits De 4 mois jusqu’à 4 ans : quels aliments proposer ?

    Consulter
Accéder à plus d'actualités

Syndrome d’apnées du sommeil : l’observance sauve des vies

29 Mars 2012 – Le Synalam et le SNADOM ont organisé le 29 mars 2012 avec le soutien de la Fédération Française des Associations et Amicales d’Insuffisants Respiratoires (FFAAIR) les Rencontres sur le syndrome d’apnées du sommeil au Conseil économique, social et environnemental.

La maîtrise de l'appareillage est primordiale pour le patient © Amy Walters - Fotolia.com

Le syndrome d’apnée du sommeil (SAS) est une affection fréquente qui touche entre 2 et 5 % de la population adulte. Ce sont ainsi 1 à 3 millions de personnes aujourd’hui en France qui souffrent de somnolence diurnes ou de ronflements nocturnes lié à un SAS. Comme l’ont rappelé les Professeurs Jean-Louis PEPIN et Pierre PHILIP, le SAS est un facteur de morbidité et de mortalité accrue avec des répercussions économiques importantesessentiellement en rapport avec les accidents de la voie publique, l’hypertension artérielle et d’autres facteurs de risques ou maladies cardiovasculaires. Le traitement par Pression Positive Continue (PPC) est le traitement de référence.

Les Rencontres ont eu pour objet de faire valoir le rôle clé des prestataires de santé à domicile dans la bonne utilisation de sa PPC par le patient. Les PSAD assurent, en lien avec les prescripteurs, la formation du patient et accompagnent la maîtrise de son appareillage en l’aidant à respecter sa prescription. Une mauvaise observance est en effet synonyme de pertes de chance démontrées.

Les patients plébiscitent leur traitement et le rôle du prestataire de santé (enquête Synalam, SNADOM et FFAAIR)

« Nous avons reçu près de 500 réponses à notre enquête, ce qui montre la mobilisation des patients sur ce sujet » s’est félicité  Alain MUREZ, Président de la FFAAIR. Sur les 200 premières réponses analysées, il apparaît non seulement que l’utilisation de la PPC a nettement amélioré les conditions de vie des malades – en termes de fatigue, de tension artérielle et d’irritabilité notamment – mais que le prestataire de santé à domicile contribue, au-delà du suivi technique, au respect de la prescription par l’utilisation régulière de la PPC pour 84 % des patients.

Lorsque les patients rencontrent des difficultés à suivre leur traitement (39 % des patients), leur prestataire les aide à surmonter les difficultés rencontrées (85 % d’entre eux). Le prestataire réussit par ailleurs à adapter le traitement en fonction de leurs contraintes pour 90 % des patients. « Les patients sont prêts à la mise en place de machines rendant possible la télé-observance, à 69 % mais restent vigilants sur l’utilisation qui sera faite des données » indique le président de la FFAAIR. Sur le développement de la télé-observance, André TANTI, Vice président du CEPS, a quant à lui indiqué : « la volonté des pouvoirs publics de mettre en œuvre la télé-observance en France est très claire ; nous allons y travailler dans les jours qui viennent ».

Pour la première fois en France, une étude démontre l’impact médico économique de la prise en charge du SAS

En France, selon cette étude réalisée par le cabinet JALMA, l’observance quotidienne moyenne  des patients est de 6 heures, le meilleur niveau européen : La modélisation proposée par l’étude permet de conclure que chaque million d’euros investi dans la PPC en termes de coût net (dépense pour l’assurance maladie diminuée des économies générées par exemple grâce des hospitalisations évitées) permet d’éviter environ 4 décès prématurés par an, soit un coût net de 230 000 euros par vie sauvée. « Sur cette base, l’impact d’un gain d’observance par rapport au niveau actuel permettrait de générer des économies supplémentaires : le rapport « coût net par vie sauvée »  passerait à environ 190.000 euros par décès prématuré évité, avec un gain d’observance de 30 minutes supplémentaires, et entre 120 000 et 150 000 euros par vie sauvée avec un gain d’une heure. » précise Jean-Marc AUBERT du Cabinet JALMA

L’amélioration de l’observance est donc un réel enjeu pour optimiser conjointement l’efficacité médicale et l’efficience du traitement par PPC. La PPC est actuellement le seul dispositif médical concerné en France par ce principe de remboursement du patient en fonction d’un critère d’observance minimale. « C’est une véritable innovation et un facteur d’efficience » a souligné le Professeur PARAMELLE, Président du SNADOM.

Par cette journée, les prestataires de santé à domicile souhaitent contribuer au débat sur l’avenir de notre système de santé, en se positionnant clairement sur le champ de la médico-économie. « C’est par le renforcement des programmes d’éducation au malade et la télé observance que les PSAD pourront continuer à renforcer l’observance des patients, en lien avec les médecins et au bénéfice du système de santé dans son ensemble », conclut Olivier LEBOUCHE, Président du Synalam.

Pour en savoir plus rendez-vous sur le site du Synalam et de la FFAAIR

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Accès espace médias

Email :
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?   Devenir membre
RECEVOIR NOS INFORMATIONS

Partager cet article

Votre identité
Votre email
Email du destinataire
Veuillez remplir tous les champs.

Inscription pour les informations

Je souhaite recevoir les actualités de la part de LJ Scope.
Remplissez les champs ci-dessous puis validez. Vous recevrez un email pour confirmer votre inscription.

Civilité :
Votre nom :
Votre prénom :
Votre adresse mail :
Veuillez remplir tous les champs.